Mercri d'activer JavaScript EAI & ESB : l'intégration d'applications au sein du système d'information

A propos de l’intégration d’applications – EAI & ESB

Data integration : everything is connected

La composition très diversifiée des systèmes d’information des entreprises pousse ces dernières à développer des architectures d’intégration sur mesure. Ce type de plateforme permet d’optimiser l’exploitation des données et facilite globalement la gestion et la maintenance des systèmes d’information.





Qu'est ce que l'intégration d'applications ?


Le système d’information d’une entreprise se compose d’un assemblage de plusieurs composant tels que les applications métier, les logiciels, les bases de données indépendantes etc...

Chacun de ces composants est généralement déployé pour répondre à un besoin spécifique, dans un périmètre bien délimité. Les applications et logiciels utilisés au quotidien ne sont donc pas forcément amené à communiquer avec entre eux, les données sont cloisonnées.

L’intégration d’applications désigne les processus permettant d’automatiser les échanges entre les différents composants du système d’informations d’une entreprise. Les plateformes d'intégration relient l’ensemble des applications métier entre elles, dans le but de croiser et combiner les données utilisées par chacune d'elles.

L'intégration de donnée permet donc l’échange de données de sources hétérogènes en temps réel. L'objectif est de faciliter l'exploitation des données pour les utilisateurs afin d'augmenter l'efficacité et le productivité globale de l'entreprise.



De l'EAI à l'ESB

 

Un EAI, ou Enterprise Application Integration, est une structure permettant de faire communiquer plusieurs applications entre elles alors qu’elles utilisent des sources de données hétérogènes.

L’EAI a pour mission de se connecter aux différentes applications du système, de convertir les données extraites en un langage commun et de transporter ces données vers un  point central appelé « middleware ». La communication entre les applications est assurée en ce point selon des normes qui lui sont propres.

L’EAI est donc basée sur une système de messages entre les différentes applications. Elle intervient au niveau même des applications à partir de connecteurs spécifiques pour être en mesure d’exploiter les données consommées et stockées par chacune d’entre elles.


Schéma d'un système d'information utilisant une structure EAI

L’ESB, Entreprise Service Bus, est une nouvelle génération d’intégration d’application, considéré en quelques sortes comme l’héritière de l’EAI.

Un ESB est construit sur des standards ouverts tels que le protocole XML pour la description des messages et les services web pour l’échange de données.

A la différence de l'EAI, l'ESB n’intervient pas directement dans les applications du système mais via des modules de services au sein de chacune d'entre elles. L'ensemble de ces modules de service sont ensuite dirigés et partagés vers un flux central, où l'échange est assuré.

Les déploiements de nouveaux composants dans le système d'information sont largement facilités grâce à cette méthode.


Schéma d'un système d'information utilisant une structure ESB



Intégration d'applications, quels enjeux ?


Aujourd'hui, près de la moitié des budgets de développement informatique des entreprises est lié à des problématiques d’intégration d'applications. La valeur des systèmes d’intégration se retrouve à plusieurs niveaux.

> Premièrement, les architectures d'intégration d'application de type EAI ou ESB permettent un accès et un partage facilité de l’ensemble des données d’un système d’information, même si ces dernières étaient incompatibles à la base.

> Ces structure permettent également de faire communiquer un système d’information sans modifier le cœur des applications métier qui le compose, donc sans bousculer le fonctionnement de l’entreprise.

> Les architectures type EAI et ESB ne sont pas figées, elles sont évolutives et réutilisables en fonction des besoins et des évolutions structurelles de l'entreprise.

> De manière générale, l’intégration d'applications optimise la collaboration intra-entreprise mais également inter-entreprises avec les partenaires, les clients ou les fournisseurs.

> Ces processus améliorent aussi la gestion des flux au sein du système d'information car ils instaurent une standardisation des concepts d’échange.