Qu'est-ce que l'open data ? Définition d'une donnée ouverte

Qu’est-ce-que l’open data ? Définition, histoire et enjeux

Temps de lecture : 4 minutes

Tout savoir sur l'open data

Le numérique se tourne de plus en plus vers une politique d’ouverture. Logiciels, applications, bases de données... Les licences ouvertes n’ont jamais été aussi nombreuses. La dernière décennie a été marquée par l’arrivée de l’ouverture des données publiques au sein des administrations. Cette démarche s’appelle l’open data. Qu’est-ce qu’une donnée ouverte ? Quelles conditions doit-elle remplir ? Quelle est l'utilité des sources open data ? Zoom sur l’open data et ses enjeux.  





Qu'est-ce que l'open data ?


Définition 

 

L’open data désigne des données disponibles en libre accès et pouvant être utilisées et partagées librement.

Une donnée ouverte doit être accessible, réutilisable et redistribuable sans restriction par n’importe quel utilisateur. Ces trois critères lui permette d’être interopérable avec des données issues de sources disparates.

L’open data couvre tous les secteurs : géolocalisation, finance, sciences, transport, culture, sport, santé, environnement, etc 

 

Histoire 

 

L’accès aux données est un enjeu crucial dans une démocratie. En 1789 la Déclaration des droits de l'Homme prévoyait déjà que « la société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ». En France depuis 1978, la loi CADA permet au public d’avoir accès aux informations détenues par l’administration 

La question des données ouvertes s’est posée dès la fin des années 90. L’expression “open data” est apparue la première fois en 1995 dans une publication scientifique du Nation Research Council américain intitulée On the Full and Open Exchange of Scientific Data. Une réflexion s’articule autour de la donnée en tant que bien commun et de la privatisation des connaissances. 

Il faudra attendre 2005 pour qu’un fondement juridique du “savoir ouvert” soit adopté avec l’Open Definition. Il s’agit d’une extension de l’Open Source aux connaissances (documents, données brutes, œuvres, musique, etc...) Le savoir “libre” repose sur les principes d’accessibilité, de redistribution et de réutilisation pour tout utilisateur sans aucune discrimination. 

La fondation des principes de l’Open Data a lieu 2 ans plus tard. La rencontre de Sebastopol (Californie) permet de décrire 8 critères pour qu’une donnée soit considérée comme ouverte. Aux Etats-Unis, ces principes seront adoptés par le gouvernement dans l’Open Government en 2009.  

En 2010, la France décide de la création d’un portail national d’accès aux informations. Le portail data.gouv.fr est lancé le 5 décembre 2011. Il permet aux citoyens français d’accéder aux ressources de l’administration. La mission Etalab est chargée de la maintenance de cette base de données.  

En 2013, la charte internationale sur l’Open Data s’inscrit dans la continuité des initiatives précédentes. Publiée suite au G8, elle apporte une dimension politique à l’ouverture des données. 

Aujourd’hui les principes des données libres sont repris par plusieurs gouvernements dans le monde. La France fait partie des leaders mondiaux en termes d’ouverture des données publiques 


Infographie l'histoire de la data en 7 dates

Objectifs 

  

L’open data regroupe plusieurs objectifs qui concernent aussi bien les administrations que les sociétés.

Les trois objectifs principaux sont : 

Une meilleure transparence des données auprès des utilisateurs. 

Une meilleure efficacité de l’action publique et des collectivités.

Une amélioration de la coopération avec la mise à disposition de nombreuses ressources afin de créer de la valeur économique et sociale.  

A ces objectifs peuvent s’ajouter la création de nouvelles opportunités pour les entreprises 



Quelles conditions remplir ?


L’Open Data doit répondre à plusieurs conditions pour être considérée comme telle. 

 

Les principes de l’Open Data 

 

Pour être considérée comme ouverte, une donnée doit répondre aux 8 critères adoptés par les principes de l’Open Data.

Les données libres doivent être :  

Primaires : les données doivent être brutes et non-traitées. 

Fraiches : elles doivent être accessibles dès qu'elles sont produites et régulièrement actualisées.  

Accessibles : elles doivent être disponibles pour le plus grand nombre d'usagers et de préférence disponibles en téléchargement ou en ligne. L’accessibilité inclut également un coût raisonnable de la donnée (si elle n’est pas gratuite) 

Non-discriminatoires : les données doivent être utilisables par tous sans aucune discrimination dans leur usage (commercial, à but non-lucratif, etc...) 

Lisibles par les machines : elles peuvent faire l’objet d’un traitement automatisé par les machines informatiques . 

Dans un format ouvert : le format de la donnée ne doit pas être la propriété d'une organisation ou d'une entreprise. Sa gouvernance doit être commune par les différents usagers. 

Avec une licence libre : la donnée doit pouvoir être modifiable et redistribuées même à des fins commerciales. 


Les licences libres 

 

Les données ouvertes doivent être enregistrées sous une licence libre. Ce type de licence leur permet d’être utilisée, étudiée, modifiée et redistribuée.

Le principe est le même que pour les logiciels open source mais dans un cadre d’exploitation des données. Il existe différentes licences libres comme la licence Creative Commons CC0, la Licence Ouverte (ou Open License) d’Etalab ou encore l’Open Data Commons 

 

Les conditions légales  

 

Qu’en est-il de l’encadrement de l’open data par la justice ? La compatibilité entre le principe d’ouverture des données et le RGPD pose question. Techniquement, les données publiques accessibles doivent respecter la vie privée des individus. Elles peuvent être anonymisées en cas de publication.

Dans le cas où des informations personnelles sont diffusées, elles doivent respecter le principe de “privacy by design” du RGPD dès la création des données. Les individus concernés par ces informations doivent donner leur consentement préalable.  



Quels sont les enjeux ?


L’open data est l’un des enjeux numériques les plus important dans le monde. L’ouverture des données soutient l’innovation en supprimant les obstacles d’accessibilité, d’usage et de distribution.  

 

Gouvernements  

La disponibilité des données garantit une transparence sur les valeurs détenues par les administrations. De nombreux avantages sont à tirer. L’open data contribue à l’amélioration des services publics. Elle permet d’avoir une meilleure efficacité pour l’éducation ou encore une meilleure mobilité avec les transports.

Elle est aussi un facteur d’égalité à l’accès des savoirs. On le voit notamment pour l’accès à la culture et au patrimoine. L’open data génère des valeurs sociales et économiques qui participent à la croissance. Les politiques mises en place sont plus adaptées aux besoins des citoyens. 

L’open data s’avère aussi très utile lors de gestions de crises humanitaires. L’accès aux données géographiques, statistiques, sanitaires et environnementales peuvent aider à la prise de décision. Par exemple, cet accès a permis d’aider les organismes lors de la crise humanitaire d’Haïti. Les informations libres ont permis de cibler les approvisionnements dans les zones sinistrées. On peut dire que l’open data a permis de sauver des vies. 

 

Entreprises 

Pour les entreprises, l’open data représente une opportunité de croissance commerciale. Avec un accès libre aux sources d’informations, les études de marché sont plus efficaces.

Les sociétés peuvent s’en servir pour améliorer leurs services et leurs produits. De nombreuses informations peuvent être récoltées et intégrées via des API. Le libre-accès permet aux équipes de se concentrer sur des activités créatrices de valeurs.  


L'open data est un sujet qui vous intéresse ? 

 

Axysweb est spécialisé dans l'optimisation et la gestion des données d'entreprise.
Notre équipe accompagne les PME, ETI et Grands Groupes dans ce sens depuis plus de 10 ans.
Nous avons très souvent recours à l'open data pour réaliser les projets de nos clients.
Restez informés sur ce genre de thématique en vous abonnant à la newsletter Axysweb.